mardi 2 septembre 2008

Archipel des lachitudes


Les temps sont à la pénurie, à la parcimonie, à la tristesse et aux récidives. Mahmoud darwish est parti. Elyès aussi. Et Ali voulait fermer son blog et lâcher ses chevaux faute de bien les achever... Soljenstine est-il parti trop tard? Sûrement! Car on se dit que Savoir ne sert plus à rien puisque ça ne rime plus avec Pouvoir... Vacances, j'oublie rien et je me gave des riens dans l'archipel des lachitudes...

3 commentaires:

khanouff a dit…

"Les temps sont à la pénurie, à la parcimonie, à la tristesse..." Je le pense aussi...

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit…

les chevaux résistent et refusent de se disperser...
http://khilwelil.blogspot.com/2008/09/je-ne-sers-ni-au-souk-ni-au-coffre-ni.html

François Dupuis a dit…

Où vous terrez-vous? Et pourquoi ce silence aussi effrayant que celui de Pascal?